Gunnm - Gunnm Last Order

Publié le par Thra

Un peu de changement apres toutes les  polémiques, je vais  parler un peu d'un manga  sans doute le meilleur que j'ai lu: Gunnm et sa suite Last Order.

gunnm_cover5.jpg

geo.jpgGunnm est un manga de SF de Yukito Kishiro se déroulant quelques siècles après notre époque. De toutes nos métropoles il ne reste que Zalem une cité flottante et Kuzutetsu la cité-décharge qui s'est développée sur les ordures rejetées quotidiennement par Zalem. Le manga débute avec la découverte d'un cyborg, très abimé mais dont le cerveau est resté intact , par un jeune cyber-médecin, Daisuke Ido, lors de ses explorations dans la décharge. Il décide de le ramener chez lui pour lui redonner un nouveau corps.

gally06.gifLe cyborg est une jeune femme, malheureusement les longues années passées en état de veille dans la décharge l'ont rendue amnésique, Ido lui donne donc un nom, Gally (celui de son chat décédé). Il s'avère assez rapidement que Gally était un cyborg de combat, bien que ses souvenirs lui restent inacessibles ses talents de combattante refont surface. Elle pratique un art martial inédit sur terre, le Panzer Kunst, une technique de combat au corps à corps développée sur Mars et spécialement élaborée pour tirer pleinement parti des capacités physiques supérieures des cyborgs disposant d'un corps de type humanoïde. La prise de conscience de ces facultés innées pour le combat pousse Gally à s'inscrire parmi les Hunter Warriors de la décharge, les chasseurs de primes ayant pris le relai de la police, démantelée depuis des décennies. C'est là le début de sa quête pour la réappropriation de son passé et la réponse à la question, qui suis-je?


2723446301.jpg
Cette quête va donc originairement s'etendre sur 9 tomes, mais quelques années plus tard apres la parution du 9eme tome l'auteur décide de modifier la fin qu'il avait écrite, selon ses dires, sous la précipitation pour des raisons de santé. Kishiro avait donc écourté le sénario pour clore son manga plus rapidement.
En 2002, quatre ans après la parution du dernier volume, paraît alors Gunnm Last Order, une version révisée de la fin de la série précédente qui chronologiquement démarre vers le milieu du 9éme tome et annulant donc le dénouement initial.



Gunnm est un manga assez spécial, il n'a que moyennement marché au Japon (comparé aux gros titres) alors qu'il a obtenu une assez grande notoriété à l'etranger. On est assez loin du genre high tech aseptisé que l'on retrouve assez fréquement dans la SF japonaise, les cyborgs croisés dans la décharge sont sales, rafistolés avec des morceaux de feraille rouillés. La violence la plus brutale y règne en maître, meurtre, viol et souffrance sont le lot quotidient des habitants de la décharge et Kishiro ne nous épargne rien, sang, vicères et organes en tout genre giclent régulièrement. C'est dans un monde en totale déchéance qu'évolue Gally, prenant elle aussi sa part de violence dans sa quête introspective.

Cependant on est bien loin d'un Hokuto no Ken (Ken le survivant) décérébré et de son une idéologie simpliste moralisatrice en total décalage avec l'abattage en règle de ses semblables par le héro. Gunnm pose en parmanence la question de la condition humaine en arrière plan, qu'est-ce qu'être humain, sommes-nous libres de nos actes? Gally passe par tous les doutes, parfois nihiliste, parfois exaltée, sa vie est autant une quête pour ses souvenir qu'une quête spirituelle. Gunnm est véritablement une oeuvre forte et mûre comme j'ai rarement (voir jamais) croisé dans les mangas qui sont généralement très ados-centrés, que j'ai trouvé bien supérieure aux autres gros titres: dehors les kenshin, naruto, evangelion avec leur personnages à la psychologie aussi profonde qu'un dé à coudre. Difficile de ne pas faire la fine bouche sur ses lectures dans le domaine du manga (à moins de se tourner vers les titres plus humoristiques) après avoir lu Gunnm tant il surpasse largement la superficialité crasse de tous titres (un mot bien plus grossier et extrême m'était venu en première intention) qui se vendent comme des p etits pains.

undefined

Publié dans Nombrilisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ti'hamo 10/03/2008 09:18

Gunnm au collège !! ah, mais vous êtes fous ! ("non non, fu c'est mon voisin chinois du 3e", oui, bon).
à ne pas mettre entre toutes les mains quand-même ! mais oui, sinon, oui, heu, comme elle a dit. quoique j'ai une culture manga moins développée, cela dit, donc moins de comparatif (il y a Taniguchi que j'aime beaucoup, m'enfin il écrit dans un autre genre donc pas possible de comparer).

(tu as oublié de rajouté qu'en plus, l'histoire si bien construite est servie par un dessin de qualité - enfin, ça se voit déjà sur les extraits que t'as mis)

Dans le genre belle histoire pour un fond fouillé, il y a aussi quand-même le Nausicaa de Miyazaki (qui sort peut-être un peu du style habituel du manga, peut-être)

Atma 08/03/2008 22:03

On sent vraiment ton entousiasme : ) j'ai vu lu Gunnm lorsque j'étais au collège. Il y a une dizaine d'années donc ... ! J'ai des souvenirs assez épars dirons nous, d'une ambiance sombre et triste mais avec de vraies reflexions derrière. Il faut dire, et ce n'est pas pour relativiser la qualité de l'oeuvre, que je sortais de la lecture de Dragon Ball ^^. J'ignorais qu'il y avait eu une suite alternative, fait rare dans le domaine de l'écriture de fictions non ? Si tu as envie de découvrir d'autres mangas, Death Note et Monster m'ont paru excellents. A + :)