Pas de nouvelles

Publié le par Thra

 - Paf un peu de falsification de l'histoire que ne renieraient pas certains nostalgiques de l'Union Sovietique. J'etais pas inspiré ce jour là, ceci dit je ne renie pas, ça manquait juste un peu de piquant et il aurait fallut aller un peu plus au fond de la chose -

Publié dans Nombrilisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stéphane 30/03/2008 07:19

Salut Thra,
Je suis d’accord avec toi. Ta réflexion rejoint la mienne, mais que faire ? Tout faire péter ? Au nom de qui ? Au nom de quoi ? Pour tenter de résoudre ce problème de conscience, tant bien que mal (plutôt mal d’ailleurs, mais c’est un début), j’utilise un bon vieux précepte maçonnique : changer soi-même et rayonner. Changer sa façon de voir, de faire et le dire, le prouver par l’action et non pas par la discussion.

De manière générale, nous nous efforçons de sous-consommer. Bête exemple. A la maison, nous n’utilisons plus aucun produit détergent du commerce, nous sommes passés à des produits de base (vinaigre, sel, bicarbonate de soude, noix de lavage, huiles essentielles). Ma femme a déjà convaincu quelques-unes de ses copines de faire de même. C’est rien, ou presque, mais c’est déjà quelque chose…

Pour voir un changement massif, il faudra une véritable catastrophe ne laissant aucun choix à la masse de nos contemporains (je ne les appellerai pas les bœufs, je sais que tu n’aimes pas ça). C'est malheureux mais c'est inscrit dans la nature humaine de ce début de 3ème millénaire...

ti'hamo 29/03/2008 18:40

Ah, oui, moi aussi, pareil, à 15 ans, tout pareil. Je m'engueulais avec mes parents, tout ça... ...personne me comprend, tout le monde est nul... Mais tu verras ça passe. :-)

(oui, oh, bon.)

Enfin, je suis heureux de te voir rejoindre mes indignations sur l'hypocrisie d'une société soit-disant humaniste mais qui, concernant le domaine particulier de la bioéthique.. ...ah, non, c'était pas ça "l'odeur de merde et de sang" ?

Thra 29/03/2008 19:35


Le soucis c'est qu'apres 15 ans (on va garder ton age de référence) on enterre tout ça bien profond et on oublie. La raison serait elle synonyme de résignation? Justement apres 15 ans tout le jeu
réside à refouler ça bien loin, en le prenant de haut et à la dérision par exemple. Je dirai que c'est surtout risible à 15 ans si par la suite ça ne débouche sur rien.

Sinon non, c'est bien plus en amon de la bioéthique. L'avortement ou l'euthanasie ne sont pas le fondement historique de notre civilisation à ce que je sache. Je visais les fondements, les acquis
sur lesquels nos démocraties se sont construites et continuent de prospérer (usant d'une mécanique pas si radicalement différente que ça finalement). La démocratie c'est bien chez nous et entre
nous, apparemment ce n'est pas comme ça qu'il faut traiter avec l'exterieur.

C'etait gentil le coup des 15 ans mais quand même... qui construit nos routes et nos bâtiments, qui fabrique ce nous achetons dans nos supermarchés, qui les passe sur le lecteur de code barre, qui
ramasse nos ordures, mais aussi d'où vient notre electro-ménager, nos appareils informatique et electroniques, qui les fabrique (et à quel prix), d'ou vient l'essence qu'on met dans nos voitures,
d'ou vient notre combustible nucléaire et nos matière première, et la liste peut continuer longtemps comme ça. Et tous les jours ont vote POUR cet état fait, on a beau penser contre (enfin j'espère
pour une bonne partie des gens) mais dans les faits on vote pour. Et je m'inclus dedans, pas dans le tiroir de ceux qui n'y pense pas ou plus, pas dans celui de ceux qui le savent bien mais se le
cachent tout aussi bien, ni celui de ceux qui croient ou se persuadent qu'ils font quelque chose, mais plutôt dans celui de ceux qui voient que ça révolte et qui reste comme des cons à ne rien
faire.